Mort de Bernie Wrightson, le maître de la bande dessinée dhorreur aux USA

| March 20, 2017
Dans un monde dominé par les super-héros, il a porté aux nues la terreur, le macabre et le récit d’horreur. Bernie Wrightson, créateur de Swamp Thing (traduit en France La Créature des marais), s’en est allé samedi 18 mars, emporté par le cancer. Né le 27 octobre 1948 à Baltimore, Bernie Wrightson dessine ses premiers récits d’horreur dans des revues de la firme DC Comics à une époque où les aventures des héros à cape et combinaisons moulantes commencent à lasser le lectorat. Accompagné des pointures Frank Frazetta ou Michael Kaluta, qu’il rencontra à l’occasion d’une convention de science-fiction en 1968. Très vite, il s’impose comme un des maîtres du genre. En 1972, il illustre magnifiquement sur un scénario de Len Wein, Swamp Thing, une créature hybride, mi-humaine, mi-végétale, qui sévit dans les marais de Louisiane. La série fera l’objet d’une adaptation cinématographique en 1982, avec Wes Craven aux manettes, un autre maître de l’horreur. Extrait de la Créature du marais Si le succès public n’est pas au rendez-vous, le comic aura permis à Bernie Wrightson d’imposer sa patte graphique, entre cadrages audacieux, subtile utilisation du noir et blanc, style expressionniste. Fasciné et inspiré des grands auteurs fantastiques, il adapte des nouvelles de H.P. Lovecraft, ainsi que des contes d’Edgar Allan Poe. En 1975, sa version de Frankenstein de Mary Shelley, sous la forme d’une cinquantaine d’illustrations, est un chef-d’oeuvre. Un aperçu du «Frankenstein» de Bernie Wrightson. Crédits: © Bernie Wrightson Dans les années 1980, il entreprend Creepshow, cinq contes macabres écrits par Stephen King pour le scénario du film éponyme réalisé par George Romero, connu pour ses longs-métrages gores et violents mettant en scène des zombies. Le cinéma d’ailleurs sollicitera Bernie Wrightson qui participera à la conception graphique d’une dizaine de films, parmi lesquels, Ghostbusters ou The Mist, film basé une fois encore sur une nouvelle de Stephen King qui lui a rendu hommage sur Twitter. RIP Bernie Wrightson, a good friend and a great collaborator. I will miss him.— Stephen King (@StephenKing) 19 mars 2017

Tags:

Category: U.S.A.

Comments are closed.